AlgerieMonPays.com

Les portes de l'Algérie s'ouvrent sur le net!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  accès au siteaccès au site  
L'association AMP (Algérie Mon Pays) recrute des bénévoles: Animateurs, modérateurs, rédacteur, ... Si vous êtes intéressés ou avez d'autres idées, n'hésitez pas à nous contacter.

Partagez | 
 

 Rappel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ibn Abde
Invité



MessageSujet: Rappel   Mer 16 Fév - 19:14

Sourate 55 : Ar-Rahman
Nombre de versets (ayats): 78


1. Le Tout Miséricordieux.

2. Il a enseigné le Coran.

3. Il a créé l'homme.

4. Il lui a appris à s'exprimer clairement.

5. Le soleil et la lune [évoluent] selon un calcul [minutieux]

6. et l'herbe et les arbres se prosternent .

7. Et quant au ciel, Il l'a élevé bien haut. Et Il a établit la balance,

8. afin que vous ne transgressiez pas dans la pesée :

9. Donnez [toujours] le poids exact et ne faussez pas la pesée.

10. Quant à la terre, Il l'a étendue pour les êtres vivants :

11. il s'y trouve des fruits, et aussi les palmiers aux fruits recouverts d'enveloppes,

12. tout comme les grains dans leurs balles, et les plantes aromatiques.

13. Lequel donc des bienfaits de votre Seigneur nierez-vous ?

14. Il a créé l'homme d'argile sonnante comme la poterie;

15. et Il a créé les djinns de la flamme d'un feu sans fumée;

16. Lequel donc des bienfaits de votre Seigneur nierez-vous ?

17. Seigneur des deux Levants et Seigneur des deux Couchants !

18. Lequel donc des bienfaits de votre seigneur nierez-vous ?

19. Il a donné libre cours aux deux mers pour se rencontrer ;

20. il y a entre elles une barrière qu'elles ne dépassent pas.

21. Lequel donc des bienfaits de votre Seigneur nierez-vous ?

22. De ces deux [mers]: sortent la perle et le corail.

23. Lequel donc des bienfaits de votre Seigneur nierez-vous ?

24. A Lui appartiennent les vaisseaux élevés sur la mer comme des montagnes;

25. Lequel donc des bienfaits de votre Seigneur nierez-vous ?

26. Tout ce qui est sur elle [la terre] doit disparaître,

27. [Seule] subsistera La Face [Wajh] de ton Seigneur, plein de majesté et de noblesse.

28. Lequel donc des bienfaits de votre Seigneur nierez-vous ?

29. Ceux qui sont dans les cieux et la terre L'implorent. Chaque jour, Il accomplit une oeuvre nouvelle.

30. Lequel donc des bienfaits de votre Seigneur nierez-vous ?

31. Nous allons bientôt entreprendre votre jugement, ô vous les deux charges [hommes et djinns]

32. Lequel donc des bienfaits de votre Seigneur nierez-vous ?

33. ô peuple de djinns et d'hommes ! si vous pouvez sortir du domaine des cieux et de la terre, alors faites-le. Mais vous ne pourrez en sortir qu'à l'aide d'un pouvoir [illimité].

34. Lequel donc des bienfaits de votre Seigneur nierez-vous ?

35. Il sera lancé contre vous un jet de feu et de fumée [ou de cuivre fondu], et vous ne serez pas secourus.

36. Lequel donc des bienfaits de votre Seigneur nierez-vous ?

37. Puis quand le ciel se fendra et deviendra alors écarlate comme le cuir rouge.

38. Lequel des bienfaits de votre Seigneur nierez-vous ?

39. Alors, ni aux hommes ni aux djinns, on ne posera des questions à propos de leurs péchés.

40. Lequel donc des bienfaits de votre Seigneur nierez-vous ?

41. On reconnaîtra les criminels à leurs traits. Ils seront donc saisis par les toupets et les pieds.

42. Lequel donc des bienfaits de votre Seigneur nierez-vous ?

43. Voilà l'Enfer que les criminels traitaient de mensonge.

44. Ils feront le va-et-vient entre lui (l'Enfer) et une eau bouillante extrêmement chaude.

45. Lequel donc des bienfaits de votre Seigneur nierez-vous ?

46. et pour celui qui aura craint de comparaître devant son Seigneur, il y aura deux jardins;

47. Lequel donc des bienfaits de votre Seigneur nierez-vous ?

48. Aux branches touffues.

49. Lequel donc des bienfaits de votre Seigneur nierez-vous ?

50. Ils y trouveront deux sources courantes.

51. Lequel donc des bienfaits de votre Seigneur nierez-vous ?

52. Ils contiennent deux espèces de chaque fruit.

53. Lequel donc des bienfaits de votre Seigneur nierez-vous ?

54. ils seront accoudés sur des tapis doublés de brocart, et les fruits des deux jardins seront à leur portée (pour être cueillis).

55. Lequel donc des bienfaits de votre Seigneur nierez-vous ?

56. Ils y trouveront [les houris] aux regards chastes, qu'avant eux aucun homme ou djinn n'aura déflorées.

57. Lequel donc des bienfaits de votre Seigneur nierez-vous ?

58. Elles seront [aussi belles]: que le rubis et le corail.

59. Lequel donc des bienfaits de votre Seigneur nierez-vous ?

60. Y a-t-il d'autre récompense pour le bien, que le bien ?

61. Lequel donc des bienfaits de votre Seigneur nierez-vous ?

62. En deçà de ces deux jardins il y aura deux autres jardins.

63. Lequel donc des bienfaits de votre Seigneur nierez-vous ?

64. Ils sont d'un vert sombre.

65. Lequel donc des bienfaits de votre Seigneur nierez-vous ?

66. Dans lesquelles il y aura deux sources jaillissantes.

67. Lequel donc des bienfaits de votre Seigneur nierez-vous ?

68. ils contiennent des fruits, des palmiers, et des grenadiers.

69. Lequel donc des bienfaits de votre Seigneur nierez-vous ?

70. là, il y aura des vertueuses et des belles.

71. Lequel donc des bienfaits de votre Seigneur nierez-vous ?

72. des houris cloîtrées dans les tentes,

73. Lequel donc des bienfaits de votre Seigneur nierez-vous ?

74. qu'avant eux aucun homme ou djinn n'a déflorées.

75. Lequel donc des bienfaits de votre Seigneur nierez-vous ?

76. Ils seront accoudés sur des coussins verts et des tapis épais et jolis.

77. Lequel donc des bienfaits de votre Seigneur nierez-vous ?

78. Béni soit le Nom de ton Seigneur, Plein de Majesté et de Munificence !
Revenir en haut Aller en bas
Salima
Quête des étoiles, niveau 1 2 3 4 5
Quête des étoiles, niveau 1 2 3 4  5
avatar

Féminin Nombre de messages : 2809
Réputation : 0
Date d'inscription : 21/10/2004

Ponts fidélité DZ
Points fidélité DZ:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Rappel   Mer 16 Fév - 21:18

lol!


Dernière édition par le Ven 4 Mar - 16:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ibn Abde
Invité



MessageSujet: Le Mérite du Jeûne de Achoura   Ven 18 Fév - 14:58

Salam alaykum,

Voici un rappel pour le Jeûne de Achoura qui tombe le Samedi 19 février 2004 incha'Allah.


Selon Abû Qatâda (radhiallâhu 'anhu), le Messager d'Allâ (sallallahu 'alayhi wa sallam) fut interrogé sur le Jeûne de Achoura, Il dit : "Il fait absoudre les péchés de l'an passé".

Pour ce qui est du jour de Achoura", les Savants de «Lajnah ad-Dâ-ima» ont dit qu'il est permis de jeûner le jour de Achoura tout seul, mais qu'il est meilleur de jeûner un jour avant ou un jour après celui-ci. C'est une Sounnah qui est prouvée du Prophète (sallallahu 'alayhi wa sallam) lorsqu'il dit : « Si je suis encore en vie l'an prochain, je jeûnerai sûrement le neuvième [jour de Muharram]. » Rapporté par Muslim.

Ibn 'Abbâs (radhiallâhu 'anhu) a dit : « Cela signifie avec le dixième. »

SHeikh al-Islâm Ibn Taymiyyah a dit :

« Les Savants ['Ulémas] ont dit sur la question : Etait-elle une obligation ? Une recommandation ?

La thèse la plus solide est que le jeûne le jour de Achoura était au début une obligation avant de devenir une simple recommandation. D'ailleurs, le prophète (sallallahu 'alayhi wa sallam) n'ordonnait plus au commun des gens de le jeûner mais il disait :

« Celui-ci est le jour de Achoura, j'y observe le jeûne, qui veut, peut le jeûner ».

Il a également dit :

« Le jeûne du jour de Achoura efface les péchés d'une année, celui d'Arafat pour deux années. » [Rapporté par Ahmad].

Et à la fin de ses jours, lorsqu'il a su que les juifs le fêtaient il a dit :

« Si je vis jusqu'au prochain, je jeûnerai le neuvième jour. » [Rapporté par Muslim].

Cela pour marquer sa différence avec les Juifs.

Certains des compagnons du prophète (sallallahu 'alayhi wa sallam) et 'Ulémas ne jeûnaient pas ce jour et ne le recommandaient pas. Mieux ils l'abhorraient, comme cela a été rapporté des habitants de Kûfa. Mais, il y a parmi les 'Ulémas ceux qui le recommandent. Ce qui est vrai, c'est qu'il est recommandé à celui qui observe le jeûne ce jour de faire autant pour le neuvième, car cela constitue la dernière recommandation du prophète (sallallahu 'alayhi wa sallam), eu égard à ses propos :

« Si je vis jusqu'au prochain, je jeûnerai le neuvième jour. »

Tels qu'ils ont été commentés dans certains livres de Hadîth.

C'est cela la Sounnah du prophète (sallallahu 'alayhi wa sallam) ; Tout le reste, de la préparation de plats exceptionnels à base de céréales ou non au renouvellement de la garde robe , des largesses, du ravitaillement pour toute l'année en passant par les pratiques cultuelles exceptionnelles, telles que les prières spéciales, les offrandes, la réservation de la viande des animaux sacrifiés pour la préparation des plats à base de céréales, le fait de mettre du kohol aux yeux ou de l'henné aux pulpes, le fait de se laver, de se congratuler, de se rendre visite, de visiter les mosquées, etc. Tout cela n'est que de l'hérésie prohibée [bid'ah] qui n'a été ni instituée par le prophète (sallallahu 'alayhi wa sallam) ou par ses compagnons ni recommandée par aucun des Imâms de l'Islâm, aussi bien Mâlik, Thawrî, Al-Layth ibn Sa'ad, Abû Hanîfa, Al-Awzâ'î, Ash-Shâfi'î, Ahmad Ibn Hanbal, Ishâq Ibn Râhwîya, que d'autres parmi les références et 'Ulémas de l'Islâm.

La religion musulmane est fondée sur deux principes à savoir n'adorer qu'Allâh et l'adorer selon sa loi, mais pas par l'hérésie [bid'ah]. Allâh Ta'âla dit :

« Dis : "Je suis en fait un être humain comme vous. Il m'a été révélé que votre Dieu est un Dieu unique ! Quiconque, donc, espère rencontrer son Seigneur qu'il fasse de bonnes actions et qu' il n' associe dans son adoration aucun autre à son Seigneur". »
[Coran - 18/110].

Une œuvre pie est celle aimée instituée par Allâh et Son messager. C'est pourquoi 'Umar Ibn al-Khattâb (radhiallâhu 'anhu) disait dans ses invocations :

« Ô mon Seigneur ! Fais de telle sorte que toutes mes œuvres soient des œuvres pies accomplies uniquement et avec sincérité pour Toi seul et personne d'autre. »

Wa salam
Revenir en haut Aller en bas
AlgerieMonPays
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 4720
Age : 29
Ville/région : Marseille
Profession : Commerce
Loisirs & passions : Voyage, lecture
Réputation : 0
Date d'inscription : 20/10/2004

Ponts fidélité DZ
Points fidélité DZ:
0/0  (0/0)

MessageSujet: merci   Ven 18 Fév - 15:44

Salam Aleykoum

Merci pour ces précisions Mr. Green

petit cadeau pr toi : cherry
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Salima
Quête des étoiles, niveau 1 2 3 4 5
Quête des étoiles, niveau 1 2 3 4  5
avatar

Féminin Nombre de messages : 2809
Réputation : 0
Date d'inscription : 21/10/2004

Ponts fidélité DZ
Points fidélité DZ:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Rappel   Sam 19 Fév - 15:32

lol!


Dernière édition par le Ven 4 Mar - 16:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ibn Abde
Invité



MessageSujet: Re: Rappel   Dim 20 Fév - 2:02

oui pale il faut revenir à la Sunnah

Allahi'dina sirata el mustaqim
Revenir en haut Aller en bas
Ibn Abde
Invité



MessageSujet: Dix moyens de repousser le châtiment du Feu   Dim 20 Fév - 2:20

Dix moyens de repousser le châtiment du Feu

Shaikhul-Islam Ibn Taymiya


Shaikhul-Islam Ibn Taymiya (rahimahullah) a dit dans son fabuleux livre : « Minhaj As-Sunna » ou « La voie de la Sunna » :

« … Et certainement les péchés, dans l’absolu, commis par n’importe quel croyant, sont la cause du châtiment. Mais ce châtiment par le Feu dans l’au-delà, pour ces péchés commis, peut être repoussé par dix moyens :


Le premier moyen : Le repentir : La personne qui se repent d’un péché peut être assimilée à une personne qui n’a commis aucun péché, et le repentir est accepté pour tout péché : l’impiété, le libertinage, la désobéissance. Allah le Très-Haut a dit :

« Dis à ceux qui ont mécru que s’ils cessent, Il leur pardonne ce qu’il ont pu faire »

Quant aux propos rapportés du prophète (salallahu ‘alayhi wa salam), ils sont très nombreux et connus.


Le deuxième : Demander l’absolution qui consiste à implorer le pardon et qui est une forme d’invocation et de requête. En général, elle est toujours associée au repentir et est exigée, bien qu’une personne puisse se repentir sans invoquer et invoquer sans se repentir.



Le troisième :
Les œuvres pieuses : Allah le Très-Haut dit :

« Les bonnes œuvres effacent les mauvaises »

Le prophète (salallahu ‘alayhi wa salam) a donné les recommandations suivantes à Mu’adh Ibn Jabal : « Ô Mu’adh ! Où que tu sois, crains Allah, et fais suivre une mauvaise action par une bonne action qui l’effacera. Et traite les gens avec bonté ».


Le quatrième : L’invocation faites pour les croyants : La prière mortuaire de musulmans sur un mort et leurs invocations en sa faveur sont un moyen d’obtenir l’absolution, de même que leurs invocations et leurs demandes d’absolution en d’autres circonstances que la prière mortuaire.


Le cinquième : L’invocation faite par le prophète (salallahu ‘alayhi wa salam) et sa demande d’absolution de son vivant ou après sa mort : comme par exemple son intercession (chafa’a) au Jour de la Résurrection.


Le sixième : Toute œuvre pieuse accomplie (pour le défunt) après sa mort et qui lui est dédiée : comme de faire l’aumône pour lui ou d’accomplir le pèlerinage ou de jeûner en son nom. Il a été rapporté dans des hadiths authentiques que ces œuvres lui parviennent et lui sont bénéfiques, et ce sans faire référence aux invocations faites par son enfant qui sont considérées comme faisant partie des œuvres du parent. Le prophète (salallahu ‘alayhi wa salam) a dit :

« Lorsque le fils d’Adam décède, ses œuvres sont stoppées à l’exception de trois : une aumône continue, ou une science utile, ou un enfant pieux qui invoque en sa faveur ». Rapporté par Muslim.

Son enfant fait partie de ses biens et les invocations de son enfant lui sont comptées comme si elles étaient de ses œuvres. Contrairement aux invocations d’une personne autre que son enfant, qui ne sont-elles pas comptées comme faisant parties de ses œuvres. Et Allah fait en sorte qu’elles lui soient profitables.


Le septième : Les épreuves de la vie ici-bas par lesquelles Allah expie les péchés : comme il a été rapporté dans le Sahih , le prophète (salallahu ‘alayhi wa salam) a dit :

« Pour toute maladie, souffrance, chagrin, affliction, tristesse ou préjudice qui atteint un croyant, ne serait-ce qu’une épine qui le pique, Allah lui expie ses péchés ».


Le huitième : Les épreuves que subit le croyant dans sa tombe : la compression dans sa tombe et l’épreuve des deux anges.


Le neuvième : Les angoisses de la terreur du Jour de la Résurrection qu’il connaîtra dans l’au-delà.


Le dixième : Ce qui est attesté dans les deux Sahih : Les croyants, lorsqu’ils passent sur le Sirat, parviennent à un pont entre le Paradis et l’Enfer. Ils se dédommageront mutuellement de leurs offenses. Lorsqu’ils seront épurés et nettoyés, on leur autorisera l’entrée au Paradis.


Ces raisons ne peuvent toutes échapper au croyant excepté un tout petit nombre ». Fin de citation.


Il dit également dans un autre passage :

« Et nous avons dit à plusieurs reprises : qu’un homme pieux, pour lequel on témoigne du Paradis peut avoir commis des péchés pour lesquels il s’est repenti, ou que ses bonnes actions ont effacé, ou qu’ils aient été expiés par les épreuves qu’il a subi ou autre chose encore. Le croyant, s’il commet un péché, bénéficie de dix moyens pour repousser le châtiment du Feu :


Trois viennent de lui, trois autres d’autrui et quatre sont attribuées par Allah :

- Le repentir, demander l’absolution et les bonnes actions qui effacent les péchés.

- Les invocations des croyants en sa faveur, les œuvres pieuses qu’ils lui dédient et l’intercession de notre Prophète.

- Les épreuves d’ici-bas par lesquelles Allah absout les péchés, dans le Barzakh (Le Barzakh est la vie intermédiaire entre les deux mondes : entre la vie d’ici-bas et le Jour de la Résurrection) , dans les différentes étapes du Jour de la Résurrection et l’absolution d’Allah par Sa grâce et Sa miséricorde ». Fin de citation.
Revenir en haut Aller en bas
Salima
Quête des étoiles, niveau 1 2 3 4 5
Quête des étoiles, niveau 1 2 3 4  5
avatar

Féminin Nombre de messages : 2809
Réputation : 0
Date d'inscription : 21/10/2004

Ponts fidélité DZ
Points fidélité DZ:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Rappel   Dim 20 Fév - 2:59

lol!


Dernière édition par le Ven 4 Mar - 16:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ibn AbdelAziz
Quête des étoiles, niveau 1 2 3 4 5 V I P
Quête des étoiles, niveau 1 2 3 4 5  V I P


Nombre de messages : 496
Ville/région : Ras el-Kheima [Emirats Arabes Unis]
Réputation : 0
Date d'inscription : 21/02/2005

MessageSujet: Re: Rappel   Mar 22 Fév - 0:43

Salam Alaykum Salima Smile

Dans ce cas, je peux me permettre de te conseiller un excellent livre sur la vie du Prophète Mohamed (salallahu ‘alayhi wa salam).

Il s'agit de El-Raheeq el-Makhtoum, le Nectar Cacheté en français.

Mais si tu es Arabophone je te conseille l'édition en Arabe, car la version française est vraiment basique. Ou alors où que tu sois il doit y avoir une traduction.

Cette biographie de notre Prophète bien aimé (salallahu ‘alayhi wa salam) a été faite à la suite d'un coucours International lancé par un Conseil de Savants Saoudiens .

Il devait présenter chaque preuves de ses arguments, il car c'est un Indien qui a gagné Sobhana'Allah cheers

C'est vraiment un livre que je recommande à tout le monde, il parle de la vie des arabes avant l'Islam, de la noblesse de caractère du Prophète (salallahu ‘alayhi wa salam), de la révélation, des batailles, de la construction de la société islamique à cette époque, de la mort du Prophète (salallahu ‘alayhi wa salam) et des évènements qui s'en suivirent.

Et dans la continuité je te recommande également "les Quatres Califes" de Hassan AMDOUNI aux éditions Al-Qalam.
Ce livre retrace l'accomplissement des 4 califes de l'Islam ainsi que leur disparition et les apports bénéfiques qu'ils ont apportés à la Ummah.

En attendant d'autres sujets incha'Allah Idea wa alaykum salam wa rahmatullahi wa barakatuh thumright
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ibn AbdelAziz
Quête des étoiles, niveau 1 2 3 4 5 V I P
Quête des étoiles, niveau 1 2 3 4 5  V I P


Nombre de messages : 496
Ville/région : Ras el-Kheima [Emirats Arabes Unis]
Réputation : 0
Date d'inscription : 21/02/2005

MessageSujet: Pourquoi nos invocations ne sont-elles pas exaucées ?   Mar 22 Fév - 20:39

Pourquoi nos invocations ne sont-elles pas exaucées ?

par Shaikh Muhammad Ibn Salih Al-'Uthaymîn



Question : Comment se fait-il que des gens fassent des invocations et qu’elles ne soient pas exaucées ? Alors qu’Allah -qu’Il soit exalté et glorifié- dit : « Invoquez-moi je vous répondrai »


Réponse : la louange est à Allah Seigneur des mondes, et que la prière et le salut soit sur Mohammed, sa famille et ses compagnons. Et je demande à Allah -le Très Haut- pour moi et pour mes frères musulmans la réussite dans la droiture de la croyance, des paroles et des actes. Allah -qu’Il soit exalté et glorifié- dit :

« Et votre Seigneur dit: ‹Invoquez-Moi, Je vous répondrai. Ceux qui, par orgueil, se refusent à M'adorer entreront bientôt dans l'Enfer, humiliés›. » Sourate 40 ; verset 60

Celui qui pose la question dit qu’il a invoqué Allah -qu’Il soit exalté et glorifié- et Allah ne l’a pas exaucé. Cette réalité pose problème avec ce noble verset où Allah -le Très Haut- a promis qu’Il exaucerait celui qui l’invoque. Et Allah -qu’Il soit exalté et glorifié- ne trahit pas Ses promesses. La réponse à cela est que l’exaucement possède des conditions qu’il faut respecter. Ces conditions sont :

Première condition : La sincérité (al-ikhlâss) envers Allah -qu’Il soit exalté et glorifié-. La personne doit être sincère dans son invocation et doit se tourner vers Allah -qu’Il soit exalté et glorifié- avec un cœur présent, étant véridique dans son recours à Allah, sachant qu’Allah -qu’Il soit exalté et glorifié- est capable d’exaucer les invocations, espérant l’exaucement de la part d’Allah -qu’Il soit exalté et glorifié-.

Deuxième condition : Que la personne ressente au moment de son invocation qu’il a un grand besoin d’Allah, et même qu’il est dans la plus grande nécessité d’Allah -qu’Il soit exalté et glorifié-. Et qu’Allah -le Très Haut- Seul est Celui qui exauce les invocations de celui qui est dans le besoin s’il l’invoque, et dissipe les malheurs. Par contre si la personne invoque Allah -qu’Il soit exalté et glorifié- en ressentant qu’elle peut se passer de Lui (Allah) -qu’Il soit exalté et glorifié-, et qu’elle n’est pas dans la grande nécessité d’Allah, et l’invoque seulement comme cela, par habitude, alors celui ci n’est pas digne d’être exaucé.

Troisième condition : Qu’il s’abstienne de la nourriture illicite. Car la nourriture illicite est une barrière entre la personne et l’exaucement, comme est venu dans un hadith sahih : le prophète (salallahu 'alayhi wa sallam) a dit : « Certes Allah est bon et n’accepte que ce qui est bon. Et Allah a prescrit aux croyants ce qu’il a prescrit aux Envoyés. Allah -le Très Haut- dit :

« Ô les croyants! Mangez des (nourritures) licites que Nous vous avons attribuées. Et remerciez Allah, si c'est Lui que vous adorez. » s2 v172

Et Allah -le Très Haut- dit : « Ô Messagers! Mangez de ce qui est permis et agréable et faites du bien » s23 v51

Puis le prophète (salallahu 'alayhi wa sallam) mentionna le cas de l’homme qui, prolongeant son voyage, tout ébouriffé et poussiéreux, tend les mains vers le Ciel (s’écriant) : « Ya Rabbi ! Ya Rabbi ! » (ô mon Seigneur ! ô mon Seigneur !), alors que sa nourriture est illicite, sa boisson illicite, ses vêtements illicites et qu’il s’est nourri de choses illicites. Comment serait-il exaucé ? » [1]. Donc le prophète (salallahu 'alayhi wa sallam) a exclu que soit exaucé cet homme qui a réalisé les causes apparentes par lesquelles on demande l’exaucement et qui sont :

Premièrement : Le fait de lever les mains vers le Ciel, c’est-à-dire vers Allah -qu’Il soit exalté et glorifié-. Car Allah -le Très Haut- est au Ciel, au dessus du Trône. Et tendre les mains vers Allah -qu’Il soit exalté et glorifié- fait partie des causes de l’exaucement comme il est parvenu dans le hadith rapporté par l’Imam Ahmad dans le mûsnad : « Allah est hayiyyun (pudique, gêné) et Noble. Il est gêné, lorsque Son serviteur lève les mains vers Lui, de les laisser vides » [2]

Deuxièmement : Cet homme a invoqué Allah -le Très Haut- par le nom « Rabb » (Seigneur-maître): « Ya Rabbi ! Ya Rabbi ! ». Et le rapprochement (l’imploration) d’Allah -le Très Haut- par ce nom fait partie des causes de l’exaucement. Car le Rabb est le Créateur, le Souverain, le Gérant de toutes les choses. Entre Ses mains sont les clés (les trésors) des cieux et de la terre. C’est pour cela que tu trouves que la plupart des invocations citées dans le Noble Coran contiennent ce nom :

« Seigneur (Rabb)! Nous avons entendu l'appel de celui qui a appelé ainsi à la foi: ‹Croyez en votre Seigneur› et dès lors nous avons cru. Seigneur (Rabb) !, pardonne-nous nos péchés, efface de nous nos méfaits, et place nous, à notre mort, avec les gens de bien.

Seigneur (Rabb)! Donne-nous ce que Tu nous a promis par Tes messagers. Et ne nous humilie pas au Jour de la Résurrection. Car Toi, Tu ne manques pas à Ta promesse›.

Leur Seigneur les a alors exaucés (disant): ‹En vérité, Je ne laisse pas perdre le bien que quiconque parmi vous a fait, homme ou femme, car vous êtes les uns des autres. » s3 v193-195

Et le rapprochement (l’imploration) d’Allah -le Très Haut- par ce nom fait partie des causes de l’exaucement.

Troisièmement : Cet homme était en voyage. Et le voyage, le plus souvent, est parmi les causes de l’exaucement. Car la personne, en voyage, ressent qu’il est dans le besoin et dans la nécessité d’Allah -qu’Il soit exalté et glorifié-, plus que s’il était installé avec sa famille. Et il est ébouriffé et poussiéreux comme s’il ne se préoccupait pas de sa personne. C’est comme si la chose la plus importante pour lui était qu’il se tourne vers Allah et l’invoque quel que soit l’état dans lequel il se trouve. Qu’il soit ébouriffé et poussiéreux, ou qu’il soit dans l’aisance. Et le désordre (dans ses cheveux) et la poussière ont une conséquence dans l’exaucement. Comme il est parvenu dans le hadith du prophète (salallahu 'alayhi wa sallam) : « Apportez moi toute personne ébouriffée, poussiéreuse, exposée au soleil, de toutes parts » [3]

Ces causes de l’exaucement n’ont servi à rien. Cela, car sa nourriture est illicite, ses vêtements sont illicites et qu’il s’est nourri de choses illicites. Le prophète (salallahu 'alayhi wa sallam) a dit : « Comment serait-il exaucé ? ». Donc ces conditions d’exaucement, si elles ne sont pas remplies, alors l’exaucement apparaît éloigné (difficile). Et si elles sont remplies et qu’Allah n’a pas exaucé celui qui invoque, alors cela est pour une sagesse qu’Allah -qu’Il soit exalté et glorifié- connaît, et que ne connaît pas celui qui invoque. Et il se peut que vous aimiez quelque chose et qu’elle soit un mal pour vous. Et si ces conditions sont remplies et qu’Allah -qu’Il soit exalté et glorifié- n’exauce pas l’invocation, c’est soit qu’Allah repousse de lui un mal plus grand, ou qu’Il la préserve pour lui, pour le Jour du Jugement et Il l’acquittera de sa récompense qui sera alors multipliée. Car cette personne qui a invoqué en respectant les conditions et qui n’a pas été exaucée, et dont aucun mal plus grand n’a été détourné de lui, il se peut qu’elle ait fait les causes et que la réponse à son invocation ait été empêchée par une sagesse. Il lui sera alors donné deux récompenses : une fois pour son invocation, et une fois pour le malheur de ne pas avoir été exaucé. Allah -qu’Il soit exalté et glorifié- lui garde auprès de Lui quelque chose de plus grand et de plus parfait.

Et il est aussi important que la personne ne trouve pas longue la réponse à son invocation. Cela fait aussi partie de ce qui empêche l’exaucement comme il est parvenu dans le hadith : le prophète (salallahu 'alayhi wa sallam) a dit : « Chacun de vous est exaucé tant qu’il ne se montre pas impatient ». On lui dit : « Comment se montre-t-il impatient ô messager d’Allah ? ». Il répondit : « En disant : j’ai invoqué, j’ai invoqué et j’ai invoqué et je n’ai pas été exaucé » [4]. Il ne faut donc pas que la personne trouve longue la réponse à son invocation et qu’il soit déçu et délaisse l’invocation. Au contraire, qu’il persiste dans l’invocation. Car toute invocation que tu fais à Allah -qu’Il soit exalté et glorifié- est une adoration qui te rapproche d’Allah -qu’Il soit exalté et glorifié- et qui augmente ta récompense. Donc à toi, ô frère, d’invoquer Allah -qu’Il soit exalté et glorifié- dans toutes tes affaires, générales et particulières, les plus difficiles et les plus aisées. Et si l’invocation n’était seulement qu’adoration d’Allah -qu’Il soit exalté et glorifié-, il serait digne pour la personne de veiller à elle. Et Allah est celui qui accorde le succès.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ibn AbdelAziz
Quête des étoiles, niveau 1 2 3 4 5 V I P
Quête des étoiles, niveau 1 2 3 4 5  V I P


Nombre de messages : 496
Ville/région : Ras el-Kheima [Emirats Arabes Unis]
Réputation : 0
Date d'inscription : 21/02/2005

MessageSujet: La mort de l'Envoyé d'Allâh (sallallahu 'alayhi wa sallam)   Sam 26 Fév - 0:33

La mort de l'Envoyé d'Allâh (sallallahu 'alayhi wa sallam)


Bismillahi Rahmani Rahim,

Sache que, l'Envoyé d'Allâh (sallallahu 'alayhi wa sallam) représente le modèle parfait. Et il est bien connu que de toutes les créatures, il n'y a pas un être qui soit plus aimé que lui par Allâh (Subhannahu wa ta'âla). Pourtant Allâh - Subhânnahu wa ta'âla - n'a pas retardé le terme de sa vie.

Le Prophète (sallallahu 'alayhi wa sallam) « A subi les affres de la mort très durement ».

Al-Bukhârî rapporte dans son sahîh, d'après 'Aisha [Radhiallâhu 'anha] : « L'Envoyé d'Allâh (sallallahu 'alayhi wa sallam) avait près de lui une outre contenant de l'eau. Il se mit à introduire sa main dans l'eau et à essuyer son visage en disant : « Il n'y de Dieu qu'Allâh. La mort a ses affres. »

De même, il est rapporté dans le sahîh d'al-Bukhârî, d'après le hadîth transmis par Anas : « Au momment de son agonie, le Prophète (sallallahu 'alayhi wa sallam) fut très éprouvé. Sa fille Fâtima se mit à dire : quel malheur, O père ! Il lui dit : plus d'épreuve pour ton père après ce jour. »

Ibn Mass'oûd (Radhiallâhu 'anhu) rapporte le récit suivant :

« Nous nous sommes retrouvés dans la pièce de notre mère 'Aisha. L'Envoyé d'Allâh (sallallahu 'alayhi wa sallam) regarda et les larmes tombèrent de ses yeux. Il nous annonça sa mort puis il nous dit : soyez les bienvenus. Qu'Allâh vous salue avec la paix, qu'Allâh vous garde, qu'Allâh vous protège, qu'Allâh vous unisse, qu'Allâh vous assiste, qu'Allâh vous accorde la réussite, qu'Allâh vous apporte profit, qu'Allâh vous élève, qu'Allâh vous préserve ! Je vous recommande la crainte révérencielle d'Allâh et je vous recommande à Allâh, c'est Lui qui se charge de vous ! Nous lui avons demandé : O Envoyé d'Allâh ! A quand la fin de votre vie ? Il nous dit : la fin est proche. Le retour est vers Allâh, vers le Lotus de la limite, le paradis final et le haut Firdaws. Nous dîmes : O Envoyé d'Allâh ! Dans quel linceul devons-nous vous ensevelir ?

Il dit : dans mes présents vêtements si vous voulez ou dans un tissu yéménite ou un tissu blanc. Nous dîmes : O Envoyé d'Allâh ! Qui doit prier sur toi ? Et nous pleurâmes. Il dit : attendez, qu'Allâh vous prenne en Miséricorde ! Et qu'Allâh vous récompense par le bien pour votre Prophète ! Après m'avoir lavé et enseveli dans mon linceul, mettez-moi sur mon présent lit sur le bord de ma tombe, puis sortez et laissez-mou pendant une heure, car le premier qui doit prier sur moi c'est mon ami et bien aimé Djibrîl ('alayhi as-sallam), puis c'est Mikaël, puis Israfaël puis l'ange de la mort, puis une multitude d'anges. Ensuite entrez chez moi par groupes successifs. Priez sur moi et saluez-moi, mais ne me gênez par aucun éloge déplacé, par aucun bruit ou cri. Que les hommes de ma famille commencent par prier sur moi, ensuite leurs femmes, ensuite vous-même. Saluez ceux parmi mes compagnons qui sont absents ainsi que ceux qui me suivront dans ma religion jusqu'au Jour de la Résurrection. Et je vous prends à témoin que je salue tous ceux qui embrassent l'Islâm. » [Rapporté par Tabarani]

L'Ange Djibrîl ('alayhi as-sallam) vint le voir trois jours avant sa mort, et lui dit :

« O Muhammad ! Allâh m'envoie vers toi et te demande ce qu'Il sait mieux que toi et Il dit : comment te trouves-tu ? Il répondit : je me trouve affligé et je me trouve éprouvé. Djibrîl ('alayhi as-sallam) revint le deuxième jour, lui posa la même question et il reçut la même réponse. A ces instants l'ange de la mort [Malak al-mawt] se présenta et demanda l'autorisation. Djibrîl ('alayhi as-sallam) dit alors : O Muhammad ! voici l'ange de la mort qui te demande l'autorisation. Il ne l'a jamais demandée à un humain avant toi et il ne la demandera jamais à un humain après toi. Il lui dit : Donne-lui l'autorisation d'entrer et il entra. Il se mit devant lui, et dit : Allâh m'a envoyé vers toi et m'a ordonné de t'obéir. Si tu m'ordonnes de ravir ton âme je le ferai et si tu m'ordonnes de la laisser, je la laisserai. L'Envoyé d'Allâh (sallallahu 'alayhi wa sallam) lui dit : tu ferais ça, O ange de la mort ? Il dit : c'est qu'on m'a ordonné de tobéir. Puis Djibrîl ('alayhi as-sallam) ajouta : O Ahmad ! Allâh aspire ardemment à toi. Il dit alors : Fais ce qu'on t'ordonne O ange de la mort ! A ces mots Djibrîl ('alayhi as-sallam) dit : Paix sur toi O Envoyé d'Allâh ! [as-Salâmou 'aileyka Yâ Rassoulou-LLâh] C'est mon dernier passage sur la terre. C'est toi qui était le but de mes venus dans ce bas-monde. » [Rapporté par al-Bukhari]

L'Envoyé d'Allâh (sallallahu 'alayhi wa sallam) mourrut en étant adossé à la poitrine de son épouse 'Aisha (radhiallâhu 'anha) en portant n vêtement feutré et un manteau ample et épais. Sa fille Fâtima, se leva pour se lamenter en disant : O père ! Tu as répondu à l'appel de ton Seigneur ! O père, le paradis du haut Firdaws est le lieu de ton séjour ! O père ! à Djibrîl nous anonçons ta mort ! O père ! Combien tu es proche de ton Seigneur ! Puis, lorsqu'on l'a mis dans sa tombe elle dit : O Anas ! Comment vos âmes ont-elles pu accepter que vous versiez la terre sur l'Envoyé d'Allâh (sallallahu 'alayhi wa sallam) ? [Rapporté par al-Bukhari]


IBN QUDÂMA AL-MAQDISSÎ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ibn AbdelAziz
Quête des étoiles, niveau 1 2 3 4 5 V I P
Quête des étoiles, niveau 1 2 3 4 5  V I P


Nombre de messages : 496
Ville/région : Ras el-Kheima [Emirats Arabes Unis]
Réputation : 0
Date d'inscription : 21/02/2005

MessageSujet: Le dernier sermon   Sam 26 Fév - 1:13

Bismillahi rahmani rahim


LE DERNIER SERMON

(Ce sermon fut prononcé le neuvième jour de Dhoul Houja 10 Année de l'Héegire dans la vallée Uranah du Mont Arafat)


Ô Peuple, écoutez-moi attentivement, car je ne sais pas si, après cette année-ci, je serais encore parmi vous. Donc écoutez, ce que je vous dis avec beaucoup d'attention et apportez ce message à ceux qui ne peuvent être présents ici aujourd'hui.

Ô Peuple, tout comme vous considérez ce Mois, ce Jour, cette Cité comme Sacrés (La Mecque), considérez aussi la vie et les biens de chaque Musulman comme Sacrés. Retournez à leurs légitimes propriétaires les biens qui vous ont été confiés. Ne blessez personne afin que personne ne puisse vous blesser. Souvenez-vous qu'en vérité vous rencontrerez votre Seigneur et qu'effectivement, il vous demandera compte de vos actes. Allah vous a défendu de pratiquer l'usure (de prendre de l'Intérêt), donc obligation d'Intérêt sera dorénavant abolie. Méfiez-vous de Satan (Le Diable banni), pour le salut de votre religion. Il a perdu tout espoir de ne pouvoir jamais vous induire à commettre les grands péchés, méfiez-vous donc donc à ne pas le suivre en ce qui concerne les petits péchés.

Ô Peuple, il est vrai que vous avez certains droits à l'égard de vos femmes, mais elles aussi ont des droits sur vous. Si elles se soumettent à vous (en vous écoutant par amour d'Allah), alors, à elles appartiennent le droit d'être nourries et habillées convenablement. Traitez donc bien vos femmes et soyez gentils envers elles car elles sont vos partenaires. Et il est de votre droit de vous assurer qu'elles choisissent leurs amies avec votre approbation (pour ne pas s'égarer), aussi bien que de ne jamais commettre l'adultère.

Ô Peuple, écoutez-moi bien, adorez Allah, faites vos cinq prières (Salat) quotidiennes. Jeûnez pendant le mois de Ramadân, et donnez votre richesse en Zakât (Aumône). Accomplissez le Pèlerinage (Hadj) si vous en avez les moyens. Vous savez que chaque musulman est le frère d'un autre musulman. Vous êtes tous égaux. Aucune personne n'est supérieure à une autre, excepté en piété et en bonne action. Souvenez-vous, un jour vous vous présenterez devant Allah et vous répondrez de vos actes. Donc, prenez garde, ne vous écartez pas du droit chemin après ma mort.

Ô Peuple, aucun prophète ou apôtre ne viendra après moi et aucune nouvelle foi ne naîtra. Raisonnez bien, donc, Ô Peuple, et comprenez bien les mots que je vous transmets. Je laisse derrière moi deux choses, Le Coran et mon exemple, La Sounnah (la tradition), et si vous les suivez vous ne bous égarerez jamais.

Que tous ceux qui m'écoutent transmettent ce message à d'autres et ceux-là à d'autres encore ; et que les derniers puissent le comprendre mieux que ceux qui m'écoutent directement.

Sois témoin Ô Allah, que j'ai transmis Ton message à Ton Peuple.

Mohamed (sallallahu 'alayhi wa sallam), le Prophète de l'Islam
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AlgerieMonPays
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 4720
Age : 29
Ville/région : Marseille
Profession : Commerce
Loisirs & passions : Voyage, lecture
Réputation : 0
Date d'inscription : 20/10/2004

Ponts fidélité DZ
Points fidélité DZ:
0/0  (0/0)

MessageSujet: la mort du prophete..   Sam 26 Fév - 11:40

Salam tt l'monde Mr. Green

Voila, une question sur le msg qu'a posté ibn AbdelAziz, peut être cet réponse interessera d'autres personnes...

" : O Envoyé d'Allâh ! A quand la fin de votre vie ? Il nous dit : la fin est proche. Le retour est vers Allâh, vers le Lotus de la limite, le paradis final et le haut Firdaws. "


Que sont " le Lotus de la limite " et " le haut Firdaws " ????

Salam et à bientôt Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Salima
Quête des étoiles, niveau 1 2 3 4 5
Quête des étoiles, niveau 1 2 3 4  5
avatar

Féminin Nombre de messages : 2809
Réputation : 0
Date d'inscription : 21/10/2004

Ponts fidélité DZ
Points fidélité DZ:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Rappel   Jeu 3 Mar - 19:35

lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ibn AbdelAziz
Quête des étoiles, niveau 1 2 3 4 5 V I P
Quête des étoiles, niveau 1 2 3 4 5  V I P


Nombre de messages : 496
Ville/région : Ras el-Kheima [Emirats Arabes Unis]
Réputation : 0
Date d'inscription : 21/02/2005

MessageSujet: Re: Rappel   Jeu 17 Mar - 1:41

wa alaykum salam,

En faite, le Lotus de la Limite correspond à une sorte d'arbre auquel le Prophète salAllah wa alay'i wa salam est parvenu lors du voyage nocturne et de l'ascencion aux cieux (Isra wa Mi'raj).

Le paradis final et haut Firdaws (un des noms du Paradis, mais le meilleur) est notre objectif à atteindre : la meilleure place du Paradis, la plus élèvée, car la plus proche d'Allah sobhana wa ta'ala Smile

Pour plus de détail, il y a ce passage qui relate en partie l'ascension de l'Envoyé de Dieu (salAllah a'layhi wa salam) aux sept cieux :

Selon Anas ibn Mâlik (radia’Allahou anh),
le Prophète (salAllah wa ‘alay’i wa salam) a dit : "Al-Burâq" [une monture blanche, plus grande qu'un âne et plus petite qu'une mule, qui se trouvait d'un bond où son regard s'arrêtait] me fut amenée. Je la montai et fus transporté à Jérusalem. Là-bas, je l'attachai à l'anneau destiné à l'usage des prophètes. Je pénétrai dans la mosquée où je pria deux rak`as. A ma sortie, Gabriel (a’layhi salam) m'offrit deux récipients : l'un contenant du vin, l'autre du lait. Je choisis le lait; et Gabriel me déclara alors que j'avais élu la voie primordiale.

Porté par lui, je m'élevai jusqu'aux régions célestes. Gabriel (a’lay'i salam) demanda la permission d'y accéder.
"Qui est-ce ?", demanda-t-on.
"C'est Gabriel", répondit-il.
"Et qui t'accompagne ?"
"C'est Muhammad"
"A-t-il donc reçu la Mission ?"
"Oui"
On nous ouvrit et je vis aussitôt Adam (A'lay'i salate wa salam) qui me souhaita la bienvenue et invoqua Allah en ma faveur.

Puis, je fus porté au second ciel, Gabriel (a'lay'i salam) demanda qu'on nous ouvrît.
"Qui est-ce ?", demanda-t-on.
"C'est Gabriel", répondit-il.
"Et qui t'accompagne ?"
"C'est Muhammad"
"A-t-il donc reçu la Mission ?"
"Oui"
On nous ouvrit et je vis aussitôt les deux cousins maternels : Jésus ('Isa), le fils de Marie et Jean Baptiste, fils de Zacharie (A'lay'um salate wa salam) qui me souhaitèrent la bienvenue et le bien.

Puis, je fus porté au troisième ciel, et Gabriel (a’lay'i salam) demanda aussi la permission d'y pénétrer.
"Qui est-ce ?", demanda-t-on.
"C'est Gabriel", répondit-il.
"Et qui t'accompagne ?"
"C'est Muhammad"
"A-t-il donc reçu la Mission ?"
"Oui"
On nous ouvrit et je trouvai aussitôt Joseph (Yûsuf) (A'lay'i salate wa salam) à qui a été assignée la moitié de la beauté humaine. Celui-ci me souhaita la bienvenue et le bien.

Je fus ensuite porté au quatrième ciel et Gabriel (a’layhi salam) demanda qu'on nous ouvrît.
"Qui est-ce ?", demanda-t-on.
"C'est Gabriel", répondit-il.
"Et qui t'accompagne ?"
"C'est Muhammad"
"A-t-il donc reçu la Mission ?"
"Oui"
On nous ouvrit et je trouvai Anoch (Idris) (A'lay'i salate wa salam) qui me souhaita la bienvenue et le bien. Allah - à Lui la puissance et la gloire - dit à ce sujet : Et Nous l'élevâmes à un haut rang.

Je fus alors porté au cinquième ciel et Gabriel (a’layhi salam) demanda qu'on nous ouvrît.
"Qui est-ce ?", demanda-t-on.
"C'est Gabriel", répondit-il.
"Et qui t'accompagne ?"
"C'est Muhammad"
"A-t-il donc reçu la Mission ?"
"Oui"
On nous ouvrit et je trouvai Aaron (Hârûn) (A'lay'i salate wa salam) qui me souhaita la bienvenue et le bien.

Je fus ensuite porté au sixième ciel et Gabriel (que la paix soit sur lui) demanda qu'on nous ouvrît.
"Qui est-ce ?", demanda-t-on.
"C'est Gabriel", répondit-il.
"Et qui t'accompagne ?"
"C'est Muhammad"
"A-t-il donc reçu la Mission ?"
"Oui"
On nous ouvrit et je trouvai Moïse (Mûsa) (A'lay'i salate wa salam) qui me souhaita la bienvenue et le bien.

Je fus porté enfin au septième ciel et Gabriel (a’layhi salam) demanda qu'on nous ouvrît.
"Qui est-ce ?", demanda-t-on.
"C'est Gabriel", répondit-il.
"Et qui t'accompagne ?"
"C'est Muhammad"
"A-t-il donc reçu la Mission ?"
"Oui"
On nous ouvrit et je trouvai Abraham ('Ibrâhim) (A'lay'i salate wa salam), le dos appuyé contre la Maison Peuplée dans laquelle pénètrent journellement un nouveau groupe de soixante-dix mille Anges.

Puis, il m'emmena vers "Sidrat al-Muntaha" (le Lotus de la limite extrême) dont les feuilles ressemblaient aux oreilles d'éléphants et les fruits étaient (grands) comme les cruches. Au moment où -par l'ordre d'Allah- le lotus fut couvert de ce qui le couvrit, il se transforma et aucun des créatures d'Allah ne pourrait décrire sa splendeur.

Allah me révéla, alors, ce qu'Il voulut, et prescrivit l'accomplissement de cinquante prières par jour. Je retournai voir Moïse (Mûsa) (A'lay'i salate wa salam) qui me demanda :
"Qu'est-ce qu'a prescrit le Seigneur à ta Communauté ?"
"Une cinquantaine de prières", lui dis-je.
"Retourne à ton Seigneur et demande-Lui la réduction de ce nombre, car ta Communauté ne supportera point cette prescription. Je connais bien les israélites; je les avais mis à l'épreuve et je m'étais employé à les ramener sur la bonne voie".

Le Prophète (A'lay'i salate wa salam) poursuivit : Je retournai à mon Seigneur et je Lui demandai de réduire le nombre des prières pour la faveur de ma Communauté. Il m'exauça en les amoindrissant de cinq prières. J'allai ensuite trouver Mûsa (A'lay'i salate wa salam) pour l'informer de la réduction des cinq prières.
Toutefois, il me répéta : "Retourne à ton Seigneur et demande-Lui la réduction de ce nombre, car ta Communauté ne le supportera point".

Je ne cessai alors de faire la navette entre mon Seigneur (à Lui la puissance et la gloire) et Mûsa (A'lay'i salate wa salam) pour demander plus de réduction encore jusqu'à ce qu'Allah me décréta :
"O Muhammad ! Je prescris irrévocablement cinq prières jour et nuit, dont chacune équivaut à dix, cela fait alors cinquante. Quiconque a dessein de faire une bonne action et ne la faite pas, on lui inscrira une récompense à son actif; s'il l'exécute, une récompense équivalente à dix bonnes actions lui sera inscrite. Tandis que quiconque a l'intention de perpétrer une mauvaise action et qu'il ne l'accomplit pas, rien ne sera inscrit à son passif; si au contraire il l'accomplit, on lui inscrira la punition d'une seule mauvaise action".
Je redescendais et arrivai auprès de Mûsa (A'lay'i salate wa salam) pour l'informer de la chose, mais il me dit :
"Retourne à ton Seigneur et demande-Lui une nouvelle réduction".
"Je suis déjà retourné plusieurs fois à mon Seigneur, jusqu'à ce que j'ai trouvé inconvenant de Lui adresser encore une fois cette demande." répondis-je à Mûsa (A'lay'i salate wa salam).

Numéro du Hadith dans le Sahîh de Muslim [Arabe uniquement] : 234


Le Lotus de la Limite (Sidrat-ul-Muntaha) il en est également question dans la sourate 53 : An-Najm

53.11. Le cœur n'a pas menti en ce qu'il a vu.
53.12. Lui contestez-vous donc ce qu'il voit ?
53.13. Il l'a pourtant vu, lors d'une autre descente,
53.14. près de la Sidrat-ul-Muntaha ,
53.15. près d'elle se trouve le jardin de Maawa :
53.16. au moment où le lotus était couvert de ce qui le couvrait.
53.17. La vue n'a nullement dévié ni outrepassé la mesure.
53.18. Il a bien vu certaines des grandes merveilles de son Seigneur.
53.19. Que vous en semble [des divinités] Lat et Uzza,
53.20. ainsi que Manat, cette troisième autre ?

En espérant avoir répondu à la question Incha'Allah wa Allahou wa'lam wa salam alaykum salut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ibn AbdelAziz
Quête des étoiles, niveau 1 2 3 4 5 V I P
Quête des étoiles, niveau 1 2 3 4 5  V I P


Nombre de messages : 496
Ville/région : Ras el-Kheima [Emirats Arabes Unis]
Réputation : 0
Date d'inscription : 21/02/2005

MessageSujet: Re: Rappel   Lun 21 Mar - 12:15

Salam alaykum Smile

Je ne sais pas si l'histoire a bien eu lieu, mais le dialogue est intéressant.

Bonne lecture.

Ibn AbdelAziz

----------------------------------------------------------------------------


Le mal, existe-t-il ?

Un professeur universitaire a défié ses étudiants avec cette question.
"Est-ce que Dieu a créé tout ce qui existe ?"

Un étudiant a bravement répondu : "oui, Il l'a fait !"

Le professeur a dit : "Dieu a tout créé ?"

"Oui, monsieur", a répliqué l'étudiant.

Le professeur a répondu :
"si Dieu a tout créé, il a donc aussi créé le mal, puisque le mal existe et selon le principe de nos travaux qui définissent ce que nous sommes, alors Dieu est mauvais."

L'étudiant était resté silencieux devant une telle réponse. Le professeur était tout à fait heureux de lui-même et il se vantait aux étudiants qu'il avait prouvé encore une fois que la foi était un mythe.

Un autre étudiant a levé sa main et a dit :
"Puis-je vous poser une question professeur ?"

"Bien sûr", a répondu le professeur.

L'étudiant a répliqué :
"Professeur, le froid existe-t-il ?"

"Quel genre de question est-ce, cela ? Bien sûr qu'il existe. Vous n'avez jamais eu froid ?"
a répliqué le professeur.
Le jeune homme a répondu : "En fait monsieur, le froid n'existe pas. Selon la loi de physique, ce que nous considérons comme le froid, est en réalité l'absence de chaleur. Tout individu ou tout objet possède ou transmet de l'énergie. La chaleur est produite par un corps ou par une matière qui transmet de l'énergie. Le zéro Absolu (-460°F) est l'absence totale de chaleur ; toute la matière devient inerte et incapable de réagir à cette température. Le Froid n'existe pas. Nous avons créé ce mot pour décrire ce que nous ressentons si nous n'avons aucune chaleur."
L'étudiant a continué : - Professeur, l'obscurité existe-t-elle ?

Le professeur a répondu :
"Bien sûr qu'elle existe !"

L'étudiant a répondu :
"Vous avez encore tort Monsieur, l'obscurité n'existe pas non plus. L'obscurité est en réalité l'absence de lumière."

"Nous pouvons étudier la Lumière, mais pas l'obscurité. En fait, nous pouvons utiliser le prisme de Newton pour fragmenter la lumière blanche en plusieurs couleurs et étudier les diverses longueurs d'onde de chaque couleur. Vous ne pouvez pas mesurer l'obscurité. Un simple rayon de lumière peut faire irruption dans un monde d'obscurité et l'illuminer. Comment pouvez-vous savoir l'espace qu'occupe l'obscurité ? Vous mesurez la quantité de lumière présente. N'est-ce pas vrai ? L'obscurité est un terme utilisé par l'homme pour décrire ce qui arrive quand il n'y a pas de lumière."

Finalement, le jeune homme a demandé au professeur :
"Monsieur, le mal existe-t-il ?"

Maintenant incertain, le professeur a répondu :
"Bien sûr comme je l'ai déjà dit. Nous le voyons chaque jour. C'est dans les exemples quotidiens de l'inhumanité de l'homme envers l'homme. C'est dans la multitude des crimes et des violences partout dans le monde. Ces manifestations ne sont rien d'autre que du mal !"

L'étudiant a répondu :
"le Mal n'existe pas Monsieur, ou du moins il n'existe pas de lui-même. Le Mal est simplement l'absence de Dieu en soi. Il est comme l'obscurité et le froid, un mot que l'homme a créé pour décrire l'absence de Dieu en soi. Dieu n'a pas créé le mal. Le Mal n'est pas comme la foi, ou l'amour qui existe tout comme la lumière et la chaleur. Le Mal est le résultat de ce qui arrive quand l'homme n'a pas l'amour de Dieu dans son cœur. Il est comme le froid qui vient quand il n'y a aucune chaleur ou l'obscurité qui vient quand il n'y a aucune lumière."

Le professeur s'est assis.

Le nom du jeune homme ? Albert Einstein.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sarah
Quête des étoiles, niveau 1 2 3 4 5
Quête des étoiles, niveau 1 2 3 4 5
avatar

Nombre de messages : 372
Réputation : 0
Date d'inscription : 14/06/2005

MessageSujet: Re: Rappel   Mar 14 Juin - 13:01

salam alaikoum


des simple petit rappel de la vie quotidienne


avant d'entré aux wc
"Allâhomma innî a'oudho bika minal hkoubothi wal khabâïth"
allah je cherche refuge auprés de toi contre les démons

avant de manger
"Allâhomma bârik lanâ fîmâ razaqtanâ, waqinâ'adhâban-nâr bismillah"
allah répands la plénitude dans tout ce que tu nous a accordé comme portion et garde-nous du châtiment de l'enfer

quand on sort de chez soi
"Bismillâhi tawakkalto'alal-lâhi wa lâ hawla wa lâ qouwwata illâ billâhi"
je place toute ma confiance en allah, il n'y a de force ni de puissance qu'allah

il y a encors beaucoup de phrases de ce genre, alors si vous en connaissez
ça serai bien de l'ai mettre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
_0_PaS_CooL_Du_TouT
quatrième étoile
quatrième étoile
avatar

Nombre de messages : 152
Réputation : 0
Date d'inscription : 29/10/2004

MessageSujet: Re: Rappel   Mer 3 Aoû - 6:24

Sarah a écrit:
avant de manger
"Allâhomma bârik lanâ fîmâ razaqtanâ, waqinâ'adhâban-nâr bismillah"
allah répands la plénitude dans tout ce que tu nous a accordé comme portion et garde-nous du châtiment de l'enfer
juste une petite remarque
avant de manger qlq chose de chaud
"Allâhomma bârik lanâ fîmâ razaqtanâ, waqinâ'adhâban-nâr bismillah"
allah répands la plénitude dans tout ce que tu nous a accordé comme portion et garde-nous du châtiment de l'enfer

avant de manger qlq chose de froid
"Allâhomma bârik lanâ fîmâ razaqtanâ, warzouqna khayrane minh, bismillah"
allah répands la plénitude dans tout ce que tu nous a accordé comme portion et accorde nous mieux que ca.(dsl la traduction c pa trop mon truc lol)

si c melanger (lol)
"Allâhomma bârik lanâ fîmâ razaqtanâ, waqinâ'adhâban-nâr warzouqna khayrane minh, bismillah"
allah répands la plénitude dans tout ce que tu nous a accordé comme portion,garde-nous du châtiment de l'enfer et accord nous mieux que ca.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rappel   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rappel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Résolution : L'apprentissage du rappel.
» ATTENTION précision "rappel à la loi"
» Dollie en balade : reprise du travail de rappel (et problème de TOC)
» la pratique de la longe pour le rappel
» Rappel du Planning TV (Emission Déco)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AlgerieMonPays.com :: Culture & divers :: Religion :: Islam-
Sauter vers: